Bonnes pratiques Management – février 2020

Entretien d’embauche, pourquoi aborder les échecs :

Aborder les échecs d’un candidat ne vise pas à le déstabiliser mais à identifier sa capacité de recul et à entrevoir son potentiel d’évolution.

Aujourd’hui, les erreurs et changements de parcours sont de plus en plus évoqués en milieu professionnel. Un candidat qui nie tout échec risque de perdre en crédibilité. Les postes sont de plus en plus complexes, et il est évident que l’erreur fait partie de la vie professionnelle.

L’apprentissage d'un salarié passe aussi par le fait de savoir tirer les leçons de ses erreurs. Évoquer la question avec un candidat est une démarche saine qui vous en apprendra beaucoup sur sa capacité de recul sur son propre parcours.

L’échec faisant partie de la vie professionnelle, ce qui est intéressant, c’est ce que le futur collaborateur retire de l’échec, comment il le gère, comment il rebondit, comment il en tire des apprentissages. Les façons dont celui-ci aborde ses échecs, les sélectionne, les met en perspective, sont également des indices de maturité professionnelle.

C’est également une manière de faire preuve d’honnêteté et de réalisme en s’affranchissant de certaines règles tacites qui voudraient qu’un entretien d’embauche ne se limite qu’à parler du positif. C’est l’occasion d’amener le candidat vers des réponses plus impliquantes qui pourront vous en apprendre beaucoup. Aborder l’échec en entretien permet souvent d’apporter davantage de profondeur.

En procédant de la sorte, vous envoyez le message que vous recherchez des individualités franches et qu’il est inutile pour votre interlocuteur de se créer un personnage « passe-partout ». Les candidats à l'aise avec cette approche sont de ce fait plus décontractés et ont moins de peurs et de doutes pour évoquer leurs attentes et dire ce qu’ils pensent vraiment.

En résumé, oser parler des échecs en entretien peut vous permettre de cerner une personnalité et au collaborateur de se sentir davantage en phase avec son potentiel employeur.

 

 

Pour plus d’informations :

vous pouvez vous adresser à votre correspondant habituel au Cabinet CIOI ou en nous contactant par courrier : cabinet.cioi@cioi.net
125, rue Jules Auber 97400 Saint-Denis de la Réunion